Égypte


Les pyramides de Saqqarah et de Dachour

Nous décidons de ne pas visiter les Pyramides de Gizeh tout de suite, savourant la vue chaque jour depuis l’hôtel.

 

Mais à quelques kilomètres du Caire se trouvent d'autres pyramides moins connues que celles de Gizeh mais qui valent tout autant le détour.

Comme à notre habitude nous prenons l'option de nous débrouiller par nous même pour y aller car l'hôtel propose des tours trop cher et surtout trop rapide pour nous.


Nous prenons donc un taxi qui nous dépose au premier site de Saqqarah.

 

La route est sympa, passant par de petits villages dont les maisons sont en briques de terre, au milieu de champs de palmiers. Par ci par là, des ânes se reposent à l’ombre des arbres.

Une fois déposés à l’entrée du site, nous sommes les seuls à être à pieds pour le site, tout le monde ayant une voiture ou un chauffeur.

 

Du coup nous décidons de traverser par le désert allant tout droit pour se retrouver aux pyramides et aux ruines. Nous ne sommes pas encore arrivés aux ruines que l'excitation monte déjà, le sol est recouvert de morceaux de poteries.

 

Incroyable, nous marchons sur des milliers de poteries du temps des pharaons, c'est trop cool !

 

Le site est assez grand, on y trouve plusieurs ruines de bâtiments, un immense couloir de colonnes, des tombeaux et deux pyramides.

 

Le pire, c'est qu'autour du site, les archéologues fouillent le désert.

 

D'après les gens du site, ils trouveraient chaque jours de nouvelles statues, objets ... D'ailleurs en jetant un œil sur la zone des archéologues nous avons remarqués qu'un sarcophage avait été fraîchement découvert.

 

Nous n'avons pas pu visiter tous les tombeaux nécessitant un ticket spécial que nous n'avons pas. Mais certains sont accessible gratuitement.

Les tombeaux sont à l'intérieur entièrement décorés de hiéroglyphes mettant principalement en scène des paysans, agriculteurs ou éleveurs et des scènes d'offrandes. La plupart ont encore leurs peintures naturelles (composés principalement de pierres).

 

Nous sommes surpris du bon état des tombeaux.

 


Comme nous vous l'avons dit il y a aussi deux pyramides.

 

La première construite en étage, en bon état, visible que de l'extérieur.

Et une seconde dont le sommet s'est écroulé.

 

Cette dernière, il est possible de la visiter en rentrant à l'intérieur, génial nous ne le savions pas mais c'est inclus dans notre billet d'entrée. Il faut emprunter un long et étroit couloir qui descend, dans lequel il faut se tenir accroupi.

 

La pente est plutôt raide, nous descendons sous terre.

 

Arrivés en bas du tunnel nous arrivons dans une salle cubique.

 

Et la incroyable, la salle est recouverte de centaine de hiéroglyphes soigneusement sculptés dans la pierre, tous parfaitement bien alignés, il ne reste pas un vide.

 

Le plafond est recouvert d'étoiles tel un ciel de nuit.

 

A gauche de la pièce un petit passage emmène dans une salle vide, à droite un autre petit passage dans lequel on passe accroupi emmène dans la chambre funéraire.

 

A l'intérieur se trouve un grand sarcophage en pierre.

 

Au mur, des hiéroglyphes mettant en scène des pharaons, dieux ...

 

Mais ce qui est impressionnant dans cette chambre funéraire c'est qu'en regardant les murs sculptés on ne remarque rien de spécial mais quand on éteint les lumières de la salle et que l'on allonge une lampe torche le long du mur apparaît dans le fausse au de lumière l'ombre d'un pharaon, invisible à la lumière et ce sur les deux murs de la longueur de la pièce.

 

Nous avons adorés le site de Saqqarah, grand lieu de pèlerinage à l'époque.

 

Du haut des dunes de Saqqarah, en regardant au loin on peut voir à plusieurs kilomètres dans le désert se dresser les pyramides de Dachour, notre prochaine visite de la journée !

 

Nous retournons sur la route et prenons un tuktuk pour nous rendre à Dachour.

 

Une fois de plus nous nous faisons déposés à l'entrée et nous retrouvons à pieds. Le truc c'est que les pyramides sont à plusieurs kilomètres.

 

Mais la chance est avec nous après seulement quelques mètres une voiture militaire s'arrête pour nous prendre et nous déposer à la Red pyramide.

 

D'extérieur, elle est magnifique, ressemblant beaucoup à celle de gizeh, le cliché de la pyramide bien droite, bien pointu et légèrement orangée par le soleil.

 

Dans celle-ci aussi nous pouvons rentrer à l'intérieur, il faut d'abord remonter à quasiment la Moitié de la pyramide en hauteur pour pouvoir rentrer dans le tunnel qui descend ensuite à 65 mètres de profondeur toujours dans un couloir très étroit et pentu.

 

Encore une fois le tunnel est long, à force de rester les jambes en mode canard ça brûle.

 

On entre alors dans une première anti chambre faite d'énoooorme bloques de pierre de plusieurs mètres de long et de large, parfaitement accolés et alignés, une lame de couteau ne passant pas entre deux pierres et aux angles parfaitement droit.

 

La pièce en forme rectangulaire est incroyablement haute. Plus on se rapproche du plafond, plus les pierres de chaque côté se rapproche. Comme deux escaliers se rejoignant au milieu, au centre de la pièce.  Ce qui, soulagerait le poids de la pyramide, évitant que tout s'écroule, dispatchant le poids des deux côtés.

 

Un petit passage nous fait passer dans une autre pièce dans laquelle il faut monter un escalier pour accéder à un autre passage en hauteur pour enfin arriver dans la chambre funéraire.

 

Dans cette pyramide pas de hiéroglyphes ni de peintures, mais ce qui est incroyable ici ce sont la tailles des pièces et des pierres.

 


Ensuite nous devons nous rendre à la pyramide rhomboïdale, elle n'est plus très loin et il fait chaud, et comme à notre plus grande habitude nous n'avons plus d'eau, l'ayant oublié à Saqqarah durant une pause.

 

Mais coup de chance une fois de plus, une voiture de police passant par là nous prend avec eux.

 

Cette pyramide est l'ancêtre des pyramides bien pointues, celle ci est cubique jusqu'à la Moitié de sa hauteur pour finir comme les autres pyramides.

 

Nous faisons le tour de cette pyramide, passant à côté de la white pyramide (aujourd’hui presque totalement effondrée) et apercevons au loin la Black pyramide.

 


Une fois la visite finie la police nous reprend pour nous ramener à l'entrée du site.

 

Nous commençons à marcher attendant un tuktuk à côté de deux militaire qui rentrent eux aussi sur le Caire. Nous partageons avec eux un tuktuk puis les suivons dans un mini van puis dans le métro pour rentrer.

 

Super journée, superbes visites, on ne s'attendait pas à autant de pyramides autour du Caire.

 

Anecdote : Lorsqu'on visite des temples ou des pyramides, il y a toujours un homme à l'entrée. Il est interdit de prendre des photos à l'intérieur (ou parfois, il faut un ticket photo coutant souvent le même prix voir plus cher que l'entrée) , mais ces hommes nous disent de ne rien dire à la police et en échange d'un petit bakchich avec lui, il ferme les yeux. Le coup classique de "prends tes photos, je ne dis rien, mais files moi un petit billet".

 

En faisant le chemin du retour dans la voiture de police, nous nous sommes arrêtés sur la route. La police appelle un homme dans une cabane. Surprise ! C'est l'homme qui était à l'entrée de la Red pyramide. Il est mort de rire que nous soyons là et que nous voyons cette scène. Effectivement nous comprenons vite pourquoi, car les pourboires des touristes donnés pour les photos sont en fait repartagés entre cet homme et les policiers ! On les adore !

 


Welcome to Cairo, Welcome to Alaska !

Nous atterrissons à l’aéroport Du Caire 4h du matin.

 

Aucun des 5 distributeurs n’accepte de nous donner de l’argent, malgré nos 3 cartes. Ils sont surement vides. Heureusement, l’hôtel accepte de venir nous chercher.

 

A peine sortis de l’aéroport qu’à travers les vitres de la voiture nous ressentons le changement de continent.

 

Lorsqu’on quitte l’aéroport, nous traversons un petit désert, la jungle humide du Vietnam (voir article Vietnam) laisse place au sable sec de l’Egypte.

 

Nous approchons du Caire, les habitations apparaissent, beaucoup d’immeubles fait de briques rouges. Beaucoup d’entre eux semblent inachevés ou inhabités. Pendant de longues minutes nous traversons ces centaines d’immeubles collés les uns aux autres, dressés dans tous les sens.

Point de vue trafic, ça nous change pas trop de l’Asie, ils conduisent vite et dans tous les sens.

 

Fini les motos, place aux vieilles voitures bricolées et rebricolées. Bon fou rire lorsque nous croisons un homme au volant de sa voiture dont sa portière n’existe plus.

 

Puis nous entrons dans la ville de Gizeh, là où se trouve les fameuses pyramides mais aussi notre hôtel.

 

Nous nous arrêtons pour retirer, parfait ça marche ! Leur monnaie, la livre Egyptienne est trop belle, avec les monuments d’Egypte antique sur les billets, ainsi que Toutankhamon et Cléopâtre sur les pièces.

 Alors que nous roulons au milieu des immeubles de Gizeh, j’aperçois derrière l’un d’eux le haut des pyramides !

 

Trop fort, l’excitation monte ! Et plus le taxi avance, plus on s’en approche.

 

Nous nous garons dans une petite ruelle de sable et entrons dans l’hôtel et posons nos sacs dans notre chambre … Avec vue sur les pyramides.

 

Génial, nous ne pouvions pas rêver mieux !

A notre grande surprise, Gizeh pourtant à quelques mètres des pyramides, n’est pas touristique mais plutôt bien typique.

 

Nous nous attendions à hôtel sur hôtel, boutiques de souvenirs sur boutiques de souvenirs, mais pas du tout, les hôtels se font rares au milieu des immeubles Egyptiens.

 

Dans ce coin d’ailleurs, on croise beaucoup de chameaux, de chevaux et d’ânes, se mêlant au trafic. D’ailleurs, partout dans cette zone ça sent le caca de cheval, attention où vous mettez les pieds !

 

Il y a de petites ressemblances avec l’inde (voir article inde) : Les mêmes tuk-tuks jaune et noir, les toits plats en haut des immeubles servant d’espace de vie, mais aussi le rapport au temps, les Egyptiens ont l’air plutôt cool sur les horaires et font les choses tranquillement.

On ne savait pas à quel accueil s’attendre, mais on est plutôt satisfait, dans la rue tout le monde vient nous parler, que ce soit juste pour nous souhaiter la bienvenue, pour nous parler 5 minutes ou encore pour te vendre quelque chose, car oui les Egyptiens nous ont l’air très buisness man toujours près à nous vendre n’importe quoi.

 

Ceux qui souhaitent nous vendre quelque chose nous les reconnaissons aux petites phrases de touristes comme :

« Welcome to Alaska !».


Nous nous sommes un peu baladés dans Le Caire.

 

Pour une capitale, nous nous attendions à ce qu’elle soit plus développée car à part les rues du centre, on est vite de retour dans les immeubles en briques.

 

Nous avons été jusqu’à l’énorme Citadelle de Saladin en plein Caire. L’architecture y est très jolie. Le jardin autour du bâtiment offre un joli point de vue sur la ville couleur sable du Caire. Un peu partout, on peut apercevoir les nombreux minarets des mosquées qui dépassent des toits.

 

Durant cette visite qui est aussi un lieu de sortie pour beaucoup d’Egyptien, nous retrouvons ce petit côté  indien/bengalais, qui toutes les 5 minutes nous demandent de prendre des selfies avec eux. De tous âges, de tous sexes !

 

Mais contrairement à l’Inde ou Bangladesh, beaucoup de femmes posent avec Amandine. Souvent, elles déposent même sans demander leurs bébés dans les bras d’Amandine !

Nous sommes également allés nous perdre dans le Bazar de Khan el khalili. Pour parler d’un Bazar, s’en est vraiment un !

 

A certains endroits, nous avons du mal à avancer à cause du monde dans les ruelles. Ca crie et marchande de partout, les gamins traversent la foule en courant !

 

L’artisanat Egyptien est à l’honneur. Statues de pharaons, de dieux Egyptiens, des tapis, des lampes, du cuire, des babouches, des

narguilés, des coussins, des sacs, bref de quoi trouver ce qu’il vous faut.

 

Les ruelles sont sympas, en pierre, avec des arcs aux entrées de rues. On passe devant les bars à chicha, dans et devant lesquels,

les hommes assis sur de petites chaises nous appellent pour partager leurs narguilés et nous offrir un thé.

 

Les rues sont près d’une belle place, sur laquelle se trouve une mosquée parmi quelques palmiers.

Dans les rues se croisent des vendeurs ambulants, des ânes ou des vélos chargés en marchandises.

 

Grand plaisir, il n’est pas rare de sentir la bonne odeur du pain en se promenant ! Et oui, on trouve beaucoup de « boulangeries

Egyptienne », avec non pas des baguettes ou des pains avec beaucoup de mie, mais plus des pains genre galettes.

 

Niveau nourriture d’ailleurs, nous ne sommes pas déçus ! Dés le premier jour, alors que nous n’avions encore rien avalés, un Egyptien nous fait gouter leurs fallafels sandwich, l’un des plats qu’ils mangent le plus. Ce sont de petites galettes de pain, fourrées de crudités en fines lamelles, avec de petites boulettes de brocolis fris avec de l’ail. Le tout assaisonné d’une sauce humus. Frais et délicieux !

 

Il y a aussi les shawarmas, toutes sortes de viande bien assaisonnées glissées dans un pain. Le meilleur étant au mouton !

 

Nous avons également craqués sur les petits déjeuners Egyptiens ! Une fois de plus, des boulettes de brocolis fries, des pains

galettes, de la purée de lentille froide comme au Mexique (cf. Mexique), des chips maisons, et une ratatouille légèrement épicée !

 

En plus, ils servent des quantités énormes ! Le petit déjeuner nous tient jusqu’au soir !

 

Pour finir en beauté, on retrouve plein de fruits ! Les pêches et les oranges étant excellentes !

 

  

Chaque soir, nous prenions notre apéro de fruit sur le toit de l’hôtel, sous le son des tuks tuks qui klaxonnent et des minarets, regardant le soleil se coucher derrière la pyramide de Khéops. Magnifique spectacle ! 


Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Martinez Bosc Veronique (mardi, 01 mai 2018 19:57)

    Merci pour ce beau reportage , comme si on y était ! On sent même l’odeur du purin .
    Bonne continuation , continuez d’etre nos « Ambassadeurs du monde « 

  • #2

    Séléna (mercredi, 02 mai 2018 06:39)

    Super article. Un voyage est prévu cette année en Égypte, donc merci pour les informations. Les photos sont magnifiques aussi. Profitez bien et merci du partage.

  • #3

    Mamie de bourg (mercredi, 02 mai 2018 17:59)

    Je viens de regarder le Vietnam et l'Égypte c'est magnifique tes photos sont très belles comme ta petite amie. Vous êtes très mignon
    Je suis très contente pour vous. Je vous embrasse
    Bisous mamie


Nous suivre en direct :

Découvrir le magazine :

Faire un don sur Tipeee :