Île de Bornéo


La jungle de Bornéo

Au programme de Bornéo : de la jungle ...  beaucoup de jungle !

 

Mais aussi des treks ... beaucoup de Trek !

Et pas que des promenades de santé ! Certains treks comprenaient des parties d'escalade !

 

Nous avons fait des treks dans 3 parcs différents : Kubah, Santunbong, et Bako. 

 

Une jungle dans laquelle il fait très humide et lourd.

Le moindre mouvement vous fait transpirer à gouttes !

Une jungle dans laquelle la flore est exceptionnelle.

 

Des arbres immenses aux troncs incroyablement larges.

Des racines qui sortent du sol et replongent dans la terre pour ressortir de nouveau sur plusieurs mètres, semblant être de grands serpents de bois.

 

A ces arbres pendent de longues lianes. Certaines sont classiques, d'autres lianes sont entortillées, formant de longs serpentins. D'autres encore viennent plonger dans le sol et prendre racine, faisant qu'on ne sait plus si c'est une racine, une liane, ou un tronc. 

Tout est démesuré ici ! Pas seulement les arbres, mais aussi les plantes !

 

D'immenses fougères, et tout autre type de plantes que nous connaissons comme petites, font ici plusieurs mètres. 

 

Par ci par là, nous trouvons des plantes carnivores, des champignons qui prennent place sur des souches ou directement sur les arbres. 

 

Une mousse humide recouvre le décor, poussant aussi bien sur les arbres que sur les pierres.

Il y a de cette mousse de partout, elle semble avaler la jungle, c'est magnifique.


Durant ces treks, dont certains étaient assez physiques,

nous prenions un bien fou à nous rafraîchir dans les cascades qui croisaient notre chemin.

 

Une cascade en particulier restera longtemps dans nos mémoires.

 

Une cascade qui chutait le long d'une paroi rocheuse formant pleins de petites marches. Difficile d'expliquer comment elle était avec des mots. Mais cela me faisait penser aux fontaines de décorations dans les restaurants ou salons de massage, fontaines qui ont une sorte de petit mur en briquette de pierre noir, chacune avancées de quelques centimètres de plus en allant vers le bas.

 

Bref cette cascade était magnifique, dans un décor zen.

Autour de la cascade, la jungle était d'un vert parfait. Des cocotiers, des bananiers sortaient de la végétation. 

Nous avons aussi étés émerveillés par la faune.

 

Des serpents aux couleurs flash.

 

Certains étaient longs mais fins, de couleur verte pétante. Ceux là se cachaient dans les arbres. Difficile de les apercevoir, ils se fondaient dans le décor ressemblant à des lianes. 

 

D'autres étaient noir, avec deux longs traits orange presque fluo. Ceux là étaient au niveau du sol, se cachant dans les racines des arbres parmi les branches cassées. Très difficile à apercevoir aussi.

 

D'ailleurs, le premier que nous avons vu de cette espèce, je suis passé devant marchant à quelques centimètres de lui. Mais restant immobile, je ne l'ai pas vu. C'est une fois qu'Amandine qui marchait derrière moi est passée, que le serpent a bougé et que nous l'avons vu.


Nous avons vu, aux pieds des cascades de petites mais belles grenouilles, sautant de pierre en pierre.

 

Une énorme chenille, aussi large mais plus longue que mon pouce. Chenille sans poil qui nous a longtemps intriguée.

 

Des fourmis à la taille impensable ! Jamais je n'avais vu d'aussi grandes fourmis ! Les Monster Truck des fourmis ! 

 

Toujours dans le monde des fourmis, nous avons adoré observer les colonies, marcher par milliers à la file indienne, traçant son chemin à travers la jungle, remontant les racines des arbres, les troncs etc ...


Évidement, les singes étaient de la partie.

Nous pouvions les entendre, au bruit des feuilles qui remuent dans les arbres, avant qu'ils n'apparaissent à nos yeux.

 

A Bako nous avons aussi vu des sangliers de jungles, très similaires à nos sangliers,

mais avec une barbe et moustache plus prononcées.

Toujours à Bako, nous avons vu un animal dont j'ignorais l'existence.

 

Si je traduit mot pour mot son nom d'anglais à français, ça donne "lémurien volant".

 

Comment vous décrire cet animal ? Il était perché en haut d'un arbre, le long du tronc, accroché tel un écureuil.

Un corps légèrement poilu, les mains et les pieds étaient reliés par une sorte de cape.

Un peu comme un écureuil volant, mais plus gros.

J'espère que la photo vous décrira mieux cet animal que moi.

 

 

Nous avons aussi vu des chauves souries, dormant la tête en bas, pendues par leur pattes.

Parlant de chauve souries, nous en avons aussi vu à la Fairy Cave.

 

Une énorme grotte, mais quand je dis énorme, c'est vraiment énorme.

Dans cette grotte aux gros stalactites et stalagmites poussaient quelques plantes et de la mousse qui récupéraient la lumière que laissait passer un trou donnant dehors en hauteur de la grotte. 

 

En plus d'être énorme, c'est surtout sa végétation poussant dans la grotte qui rendait l'endroit sublime.

Les jungles de Bornéo furent une bonne, belle et sportive expérience.

 

Un milieu dans lequel nous n'avons pas l'habitude de nous aventurer.

 

Un plein de nature.

 

Une nature qui est démesurée, de quoi se sentir minuscule. 


Commentaires: 0

Nous suivre en direct :

Découvrir le magazine :

Faire un don sur Tipeee :

Voyagez en photo sur :