partir à cuba


Avant de partir

Quand partir :

 

Il y a deux saisons pour Cuba : la saison humide de juin à mi-octobre et la saison sèche du mois de novembre à mai.

Notre itinéraire en 28 jours : La havane, Vinales, Trinidad, Santiago de Cuba, Baracoa, La havane
Notre itinéraire en 28 jours : La havane, Vinales, Trinidad, Santiago de Cuba, Baracoa, La havane

Les formalités, papiers :

  • Avoir un passeport valide 
  • Avoir une assurance santé et rapatriement
  • Obtenir une carte de tourisme, une sorte de visa. Une carte à 20€ à se procurer avant de prendre l’avion au départ pour Cuba ! Renseignez vous auprès de votre compagnie aérienne, certaines l’inclue dans le billet. Sinon vous pourrez en trouver à l’ambassade, ou agences de voyage. Certains aéroports pourront vous la vendre.

Faire son sac

 

Attention de ne rien oublier, il n’y a pas beaucoup de magasins et le peu qu’il y a coûte cher (savon, shampoing, dentifrice …).

 

  • Prendre une bonne centaine de dollars américains, ce qui peut dépanner à Cuba. 
  • Comme pour les pays de cette région, il vous faudra crème solaire, lunettes de soleil, chapeau, maillot de bain, chaussures de rando
  • Si vous avez des fringues que vous ne portez plus, prenez les avec vous, les cubains proposent beaucoup d’échanges (souvenirs contre vêtements). 

L'argent

  

Ce qu’il faut savoir sur Cuba, c est qu’il y a deux monnaies.

Les Cuc pour les touristes et les pesos nationaux pour les cubains.

 

On se retrouve avec deux monnaies à différente valeur. 1$=1cuc=25pesos, en gros 1cuc = 0.9€ (en Avril 2017) .

 

Dans la rue, les prix sont parfois en pesos, parfois en Cuc.

En général, les hôtels, bus, taxis, activité, bref, les trucs à touristes sont en Cuc. La nourriture dans la rue et choses de base pour

un cubain est en pesos.

Vous pouvez payer un prix Cuc en pesos, et vice versa. Vous pouvez payer en Cuc et recevoir la monnaie en pesos.

 

Retirer à Cuba c’est un peu la galère, toujours une longue file d’attente, très peu d’argent disponible, parfois vide.

Surtout à La Havane.

 

Alors quelques conseils :

 

  •  Quand vous arrivez à l’aéroport de La Havane, à l’extérieur il y a un distributeur automatique avec une file immense. Ne faites pas comme nous, prenez le temps de faire la queue pour retirer. En ville c’est galère, nous avons pu retirer que le 2ème jour, et pas beaucoup.
  • Arriver avec des Euros ou Dollars peut être utile.
  • Les banques affichant Comercio ont tendance à avoir souvent de l’argent.
  • Quand vous trouvez un distributeur qui à du stock, ne le lâchez pas, retirez un max !
  • Essayez de vous procurer du pesos National, avec votre casa par exemple, ce sera plus simple et moins cher pour les achats de la vie de tout les jours. On tentera pas non plus de vous arnaquer sur la conversion lors de la monnaie rendue.
  • Essayez de garder votre petite monnaie, les Cubains n’ont pas beaucoup de change pour rendre la monnaie.
  • Si les distributeurs n'ont plus d'argent, tentez de retirer au guichet à l'intérieur (se présenter avec son passeport). 

 

Le budget

 

Nous nous attendions à un pays qui ne couterait pas bien cher, vu le niveau de vie, mais au final, c’est un bon budget pour des

routards, mais il y a quelques combines pour payer moins cher.

 

Notre budget total à cuba pour 28 jours est de 1660€ pour 2 soit 830€/personne.

 

Voici les budgets principaux par personne pour les 28 jours :

  •  213€ pour les nuits
  • 283€ pour la nourriture
  • 203€ pour les transports (La Havane, Vinales, Tridinad, Santiago de Cuba, Baracoa, La Havane)
  • 18€ d’activité (entrées, sortie à cheval …)

Les transports à Cuba sont chers. Pour se loger, en négociant on peut plus ou moins bien s’en sortir. Pareil pour manger, après

quelques jours, on repère facilement les endroits où manger.   


Sur place

Pour se déplacer

 

Pour les longues distances :

 Il y a 4 possibilités pour les transports longue distance à Cuba :

 

  •  L’avion qui pour nous n’est pas une bonne option, vu les prix très élevés pour une si courte distance.
  •  Le bus avec la compagnie Viazul (celle qui accepte les touristes, car vous ne serez pas accepté dans les compagnies locales). Il faut réserver son billet sur place, minimum un jour à l’avance. Parfois on vous demandera votre passeport.
  • Le taxi privé qui n’est pas non plus une bonne option pour nous, car encore une fois des prix trop élevés.
  • Le collectivo qui lui est une bonne option. Il coûtera toujours moins cher ou aussi cher que le bus, mais jamais plus. Il est également plus rapide que le bus. Vous n’aurez aucun mal à les trouver.

 

Les transports en villes :

 

En général, les villes cubaines sont à taille humaine, dans le sens où tout se fait facilement à pieds.

Au pire il y a les bus de ville, mais encore une fois les taxis sont une option qui coûte cher, malgré que ce soit quand même cool d’être dans une vieille voiture à la couleur pétante.

 

A la havanne il y a un bus qui part du Parque central, qui fait le tour des grands points de la ville, jusqu’à la plage. Pour 5 cuc par personne, vous pouvez monter et descendre autant de fois que vous voulez dans la journée, des bus passent du matin au soir. 


Pour dormir

 

Pour loger à Cuba, vous avez le choix entre Casas particulares ou hôtels. Les Hôtels sont chers, souvent adresser au tourisme de

masse, tourisme de luxe.

 

Les casas particulares sont un bon plans ! Chambres chez l’habitant. J’avais un doute avant de venir. Mais tout est bien organisé. Ca tourne entre 15 et 25 la chambre. Nous sommes toujours tombés dans des casas propres. Apparemment elles sont contrôlées régulièrement par le gouvernement, donc en temps normal, tout est nickel. C'est un réseau bien monté.

 

Les habitants proposant ce service ont tous un panneau l’indiquant sur leurs maisons. Les prix se négocient. Parfois vous serez dans la maison du Cubain, parfois dans une chambre plus loin dans le jardin. En général si vous le décidez, vous pouvez avoir petit déjeuner, déjeuner et diner. La plupart du temps c’est bon et il y a de la quantité ! Un repas comme chez mamie !

 

En général c’est facile de trouver une casa, en tout cas à la période où nous étions (Avril). Beaucoup de Cubains font ça, un travail qui rapporte beaucoup à Cuba. 

Si vous allez à Baracoa, je vous dis tout de suite, allez dormir à la Casa Julke !

 

Je n’ai pas du tout pour habitude de faire la publicité d’une casa ou d’un hôtel, mais là franchement je suis obligé, c’est grâce à cette casa que nous avons passés nos meilleurs moments à Cuba ! Allez chez Jukilto, dites lui que vous venez de ma part et celle d’Amandine !

 

Chambres, ou plutôt petits appartements, il y en a deux. Le premier a une chambre avec lit double, salle de bain, petit salon avec Tv et poste de musique, cuisine, et balcon. Le deuxième est tout en haut, avec chambre 1 lit double, 1 lit simple, salle de bain, petit salon avec frigo et balcon avec vue sur la mer, possible d’utiliser la cuisine.

 

Tout est très propre, on peut manger à la casa, les repas sont excellents ! La langoustine la meilleure de Cuba !

Julkito est un mec génial, toujours à déconner, prêt à servir ! Il sera content lui et ses amis de partager du temps avec vous !

 

Les chambres sont à 25 Cuc à la base, pouvez négocier ...

 

Si vous voulez acheter des cigares signés, en boites, achetez-les à Julkito !

 

Pour ceux qui veulent lire les articles qu’on avait écrit sur notre séjour chez lui c’est ici !

 

Adresse : Maximo Gomez # 142 A Ciro Frias y Pelayo Cuervo – Baracoa – Guantanamo

 Tel : 5352400310

Tel de casa : 21641165

 Mail : julke2014@nauta.cu ou Julkerent@gmail.com

 

Bon séjour chez Julkito, passez lui le bonjour et des bisous de notre part !

 


Pour manger

 

  • Le restaurant à touriste, qui en général est cher. Mais jetez toujours un œil à la carte parfois les spaghettis ou pizza valent le coût.
  •  Le petit restaurant Cubain, qui parfois sont seulement à emporter, certains font partis des boui-bouis, vous aurez pizza personnelle, spaghettis, hot-dog ou sandwich très peu garni de jambon fromage.
  •  En casse-dalle de la journée les vendeurs ambulants vendent fruits, churros, pizza (et oui encore une fois, la pizza est partout à Cuba !), tamales ect…
  •  A la casa, comme expliqué juste au dessus dans où dormir, ils vous font d’excellents plats !

 

Nous on optait pour les petits restaurant cubains en général la journée ou casse-dalle et de temps en temps le soir la casa pour son bon rapport qualité prix, ou les bons plans des menus des restaurants à touristes. 


De tout et de rien qui peuvent être bons à savoir

  • Dans les stations de bus, les toilettes sont payantes. Ils ont tendance à vous faire que ça coute 1Cuc, ne vous faites pas avoir, en réalité ça ne coute que 1 Pesos National !
  • A La Havane, vous avez 9 chances sur 10 qu’on vous raconte qu’aujourd’hui c’est la fête nationale du cigare (parfois c’est le rhum, parfois les deux !). Ils vous diront que ça n’arrive qu’une fois par an, ou par mois. Qu’aujourd’hui à tel endroit, les cigares sont par conséquent à -50%. C’est complètement faux. Ils vous diront tout les jours ça, ce n’est pas du tout la fête du cigare.
  • En parlant de cigare, si vous comptez en acheter, achetez les à Vinales, chez les producteurs directement, pas chers, très bons, 100% naturels.
  • Le bon plan niveau bouffe pour manger pas chers, ce sont ces petites pizzas personnelles, seulement 10 à 20 Pesos National !
  • L’eau coute cher à Cuba. Une bouteille d’eau classique vaut entre 1.5 et 2 Cuc ! Il fait chaud, on boit beaucoup, ça fait mal en voyage de perdre de l’argent dans l’eau. Achetez les grosses bouteilles de 5L, ça vaut vraiment le coup !
  • A Cuba, beaucoup de petites arnaques, de fausses histoires pour avoir de l’argent …. Rien de violent, ni méchant, mais décevant quand on pense commencer une amitié ou quoi que ce soit et 10 minutes après on comprend que non, tout est faux. Du style quelqu’un vous parle longtemps puis vous offre un cadeau (ca peut être tout, livre, bijoux, cigare …) puis continue à vous parler et à la fin de la conversation, vous demande de l’argent pour le cadeau. D’autres vont vous inventer des histoires à dormir debout pour vous demander de l’argent (naissance d'un enfant, c'est le jour de son anniversaire .... alors que non).
  • Internet à Cuba, c’est la grosse galère ! A part pour acheter un billet d’avion, nous avons oubliés internet pour tout Cuba. Connexion très lente. Il faut une carte pour avoir un code pour aller sur internet. On les trouve dans les « servicios de communicaciones » souvent le bâtiment est peint en bleu. C’est cher. Il faut son passeport pour acheter une carte. Pour un peu plus cher, vous pouvez les acheter dans la rue, pas besoin de passeports, ni de faire la queue ! Une fois la carte en main, il vous faut une connexion wifi. Pour cela, il y a des parcs qui proposent une connexion, vous verrez vite l'endroit, tout le monde est attroupé ici, la tête penchée sur le téléphone. Sinon, les grands hôtels en proposent souvent à l'accueil. 

C'est bon, Cuba n'a plus de secret pour vous ! Alors ... VIVA CUBA !

Pour aller plus loin, organisez votre trip avec : préparez votre voyage , faire son sac à dos, ou partir avec un petit budget .


Écrire commentaire

Commentaires : 0