Le bruit en Inde


(22/03/2013)

Le bruit en Inde, incessant, omniprésent, de nuit comme de jour. La voie stridente des hauts parleurs des gares, les sonettes des rikchaws, les murs d'enceintes grésillantes sur pick up ou camion qui crache des musiques indiennes à vous rendre sourd. Pourtant il y a toujours deux ou trois jeunes accrochés au mur de son traversant la ville. A longueur de journée, les klaxons agressifs des tuk tuk vous percent les timpans. Au loin, des chiens s'aboient dessus défendant leur territoire. Un vendeur de fruit vous fera sursauter en vous criant de dégager pour le laisser passer avec sa charette qu'il peine à pousser sur les vieux pavés de différents hauteurs de la vieille ruelle. Le bruit des moteurs, le cri d'un vendeur ambulant annonçant sa marchandise. Un homme qui hurle dans son téléphone portable comme nous avions dans les début du portable.

 

Prise d'un tuk tuk, embouteillage à Varanasi !
Prise d'un tuk tuk, embouteillage à Varanasi !

Les indiens ne connaissent pas le silence. La nuit, les chiens des rues continuent de se battre. De nombreux insomniaques s'appellent à travers la rue à base de "Babu!". Une vieille moto refuse de démarrer. Son propriétaire fais raler son moteur pendant 15 minutes avec qu'il ne démarre. Un tuk tuk klaxonne pour tenter de faire bouger la vache qui s'est endormie au travers de la ruelle. Même à 3h00 du matin vous entendrez un passant dans la rue cracher un molar à la façon asiatique.

 

Charette de légumes
Charette de légumes

Le plus fou, ce sont ces haut parleurs dans les rues qui parlent non stop. Je ne sais pas qu'est ce qu'ils peuvent raconter, mais une voie monotone ne cesse de parler en Hindi! Tout ce bruit vous rend fou ! Surtout que la plupart du temps, ils'agit de bruit inutile !

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Jacom 972 (mercredi, 27 mars 2013 13:31)

    Si on veut connaître le Silence, à cette période en INDE, regardez plutôt l'Intérieur pas l'extérieur. Autrement vous passez à côté d'expériences merveilleuses. Vous étiez à la Porte du Grand Silence, mais vous l'avez raté. Namaskar !

  • #2

    Sarah (lundi, 20 mai 2013 15:40)

    Effectivement le bruit en Inde est omniprésent, moi qui plaignait du bruit parisien j'avoue avoir été servie :D mais au final cela n'empêche pas la magie d'opérer!

  • #3

    erwan (jeudi, 27 novembre 2014 13:05)

    Je me suis rendu au Kerala en 2011, et j'ai effectivement compris ma douleur. Même les petites villes baignent dans le chaos sonore (c'est mieux à Goa). Visuellement, l'Inde est un pays de toute splendeur, mais sur le plan auditif, c'est hideux. J'en ai parlé à des gens qui ont connu l'Inde des années 1960 et 1970 et qui aiment sincèrement ce pays. Le discours sur la magie du bruit (assimilable à une transe qui prédisposerait à une nouvelle expérience spirituelle...) les fait doucement rigoler. Les décibels bon marché de la modernité (haut-parleur, klaxon, etc.) enfoncent l'Inde dans un cauchemar auditif qui épouvantent les citoyens lucides, c'est la vérité toute bête. Il y aura une réaction, les Indiens ne sont pas des imbéciles...

faire un don sur Tipee :